Fabrice di Falco, le pharaon de l’Opéra Akhnaten

Le contre ténor martiniquais, Fabrice di Falco dans le rôle titre « d’Akhnaten », l’opéra de Philip Glass, sur la scène de l’opéra de Nice

L’Opéra de Nice Côte d’Azur a maintenu la représentation de AKHNATEN de Philip Glass, une nouvelle production avec à la mise en scène et la chorégraphie, Lucinda Childs, fidèle de la première heure de Philip Glass.

Après avoir enchanté le public niçois lors de son interprétation du Roi Obéron dans le Songe d’une nuit d’été de Britten. C’est Fabrice di Falco qui reprend le rôle d’AKHNATEN.

Le contreténor vit cette production comme un hommage à la cantatrice Christiane Eda Pierre, également originaire de Martinique, qui a débuté sa carrière à l’Opéra de Nice.

L’opéra Akhnaten créé à Stuttgart en 1984, retrace le règne du pharaon Akhenaton qui créa une religion monothéiste deux siècles avant Moïse, en imposant le culte exclusif d’Aton, le dieu-soleil, dont il se voulait le prophète et pour cela prit le nom d’Akhenaton. La trame de l’opéra est le destin de ce pharaon des plus marquants de l’Égypte ancienne qui a renoncé à la polygamie pour la belle Néfertiti.

Une belle distribution :

Direction musicale : Léo Warynski

Mise en scène et chorégraphie : Lucinda Childs

Collaboration à la chorégraphie : Eric Oberdorff

Scénographie et costumes : Bruno De Lavenère

Lumières : David Debrinay

Vidéo : Etienne Guiol

Akhnaten : Fabrice Di Falco

Nefertiti : Julie Robard-Gendre

Reine Tye : Patrizia Ciofi

Horemheb : Joan Martín-Royo

Grand Prêtre d’Amon : Frédéric Diquero

Aye : Vincent Le Texier

Amenhotep (rôle parlé) : Lucinda Childs

Les 6 filles d’Akhnaten : Karine Ohanyan, Rachel Duckett, Mathilde Lemaire, Vassiliki Koltouki, Annabella Ellis , Aviva Manenti

Un hommage à Christiane Eda Pierre

Fabrice di Falco vit aussi cette production comme un hommage à la cantatrice Christiane Eda Pierre, également originaire de Martinique, qui a débuté sa carrière à l’Opéra de Nice. Elle fût la première chanteuse noire française à se produire sur les grandes scènes lyriques internationales. Elle fût aussi la première professeure de chant noire au Conservatoire de Paris.

Un défi relevé 

Pour la mise en scène et la chorégraphie de cette version 2020, l’opéra de Nice a fait appel à une fidèle de la première heure de Philip Glass, Lucinda Childs. A 80 ans, la chorégraphe américaine a relevé un véritable défi, diriger les répétitions depuis les Etats-Unis via internet, avec l’obligation de se lever en pleine nuit, décalage horaire oblige. 
Une première dans l’histoire des spectacles lyriques en France.

Cette nouvelle production de Akhnaten à Nice se veut dans la lutte contre la Covid-19. Lucinda Childs, par exemple, communique des États-Unis par visioconférence avec toute l’équipe. Chacun bouleverse ses habitudes pour que l’on puisse voir de nouveau un spectacle d’opéra.

La représentation d’Akhnaten à l’Opéra de Nice en image :

Les autres articles autour des Voix des Outre-mer :

Fabrice di Falco, le pharaon de l’Opéra Akhnaten

Le contre ténor martiniquais, Fabrice di Falco dans le rôle titre « d’Akhnaten », l’opéra de Philip Glass, sur la scène de l’opéra de Nice L’Opéra de Nice Côte d’Azur a maintenu la représentation de AKHNATEN de Philip Glass, une nouvelle production avec à la mise en scène et la chorégraphie, Lucinda Childs, fidèle de … Continue reading Fabrice di Falco, le pharaon de l’Opéra Akhnaten

Luan Pommier, le coup de cœur Voix des Outre-mer a l’émission La France a un Incroyable Talent sur M6

Luan Pommier (lauréate du concours Voix des Outre-mer et Coup de Cœur du Jury et du Public) à été présentée par l’association Les Contres courants dans l’émission M6 La France a un incroyable talent et conseillée par l’équipe artistique des voix des Outre-mer dirigée par Fabrice Di Falco.

Concours Voix des Outre-mer Photo-de-groupe-candidat

Troisième édition du concours Voix des Outre-mer : Les résultats de la finale Ile-de-France au Théâtre du Châtelet

Troisième édition du concours Voix des Outre-mer : Les résultats de la finale Ile-de-France au Théâtre du Châtelet.
C’est en 2017 que Fabrice di Falco (contre-ténor martiniquais de renommée internationale et directeur artistique du concours) constatant la faible présence et le manque de visibilité d’artistes lyriques ultramarins sur les scènes d’opéras, décide, avec l’aide de Julien Leleu (président de l’association Les Contre- courants, dont l’objectif est de démocratiser la musique classique et l’art lyrique) de mettre en lumière les voix des outre-mer par le biais du concours VOM. Un concours ouvert aux talents ultramarins ou affiliés qui aiment la musique sous toutes ses formes et possèdent ou non une formation musicale, sans âge limite imposé.
Dès lors, la machine est lancée et révèle des voix sublimes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :